Rencontres à San Cristóbal de las Casas

Nous arrivons à San Cristóbal plus vite que prévu le 31 juillet grâce à Jesus et sa famille rencontrés à Tziscao sur les lacs de Montebello.

Au niveau architectural San Cristóbal est un bijou au même titre qu’Antigua au Guatemala, même si les alentours n’y sont pas aussi spectaculaires (nous ne sommes pas bordés de volcans), sinon nous les trouvons étrangement similaires. Même la présence des indigènes Mayas est forte partout et leur artisanat coloré embellit le centre ville.

Nous nous y promenons, assistons à un spectacle Maya impressionnant du point de vue des costumes et de la musique « pré-hispanique » telle qu’elle nous est vendue (surtout des percussions) et visitons le Museo de los Textiles Maya dans lequel nous trouvons une magnifique collection d’éléments tissés de costumes traditionnels de tout le monde Maya, surtout de Chiapas et du Guatemala.

Dans cette petite vidéo au musée, les différentes populations d’origine maya et leur répartition entre le Mexique et le Honduras:

Dans ce musée nous faisons la connaissance de Sarah, une bordelaise qui a tout quitté avec son compagnon pour partir sur les routes américaines. Ils ont acheté un camion à Mexico et en ont fait leur maison avec laquelle ils ont bien l’intention de vivre quelques années de sponsors et petits boulots. Elle est pleine d’entrain, elle pétille et sa joie est contagieuse.

A notre hostel relaxant Ganesha nous participons pour la première fois à un cours de yoga Kundalinî. Ce n’est pas le yoga le plus répandu (le Hatha-yoga) mais une branche un peu plus spirituelle.
Le Hatha yoga symbolise la réunion heureuse des contraires, c’est « une discipline d’harmonisation et de développement des facultés psychologiques (concentration, sérénité) et corporelles (puissance et souplesse) poussés à leur perfection ».
Le Kundalinî quant à lui désigne l’énergie vitale qui circule le long de la colonne vertébrale à travers les sept chakras d’énergie jusqu’au sommet de la tête. Il « vise à l’éveil de la conscience du soi par la maîtrise de cette énergie, la kundalinī, par la pratique d’āsana (posture), de prāṇāyāma (techniques de souffle), de bandha (fermetures, contractions) et la récitation de mantra. »
J’aime beaucoup et n’ai pas l’intention d’en rester là. Le mantra du jour me reste d’ailleurs dans la tête pendant des jours ! Le mantra c’est comme une petite chanson répétitive qui permet de canaliser le mental, une « formule condensée, formée d’une seule syllabe ou d’une série de syllabes, répétée sans cesse avec un certain rythme, dans un exercice de méditation ou à des fins religieuses ». Celui d’aujourd’hui c’est le Mul Mantra, le « mantra racine », fondement de l’enseignement spirituel du sikhisme :

Ik Ong Kār Sat Nām
Kartā Purkh Nirbhao Nirvair
Akāl Mūrat Ajūnī
Saibhang Gurprasād Jap
Âd Sach, Jugād Sach, Hai Bhī Sach
Nānak Hosī Bhī Sach

C’est revigorant, la kriya d’aujourd’hui (série de mouvements) est très dynamique et rythmique, travaille sur le souffle, puis ensuite il y a le mantra et de la méditation /relaxation.

Nous profitons de l’agréable température pour continuer à mettre à jour notre blog et nous occuper de notre recherche d’emploi. Nous goûtons aussi de bonnes choses mais ne pouvons pas essayer les chapulines, ces petits insectes grillés qui font la renommée de l’état et dont les locaux sont friants.
A San Cristóbal nous retrouvons Paul, le lyonnais avec qui nous avions déjà passé un peu plus d’une agréable soirée à Palenque. Il en est au troisième mois d’un tour du monde d’un an, il a déjà beaucoup voyagé et nous nous entendons vraiment bien. Nous nous voyons plusieurs jours d’affilée et parlons de toutes sortes de choses en oubliant d’avancer ou de visiter alors que nous partions sur cette idée là, le temps passe vite et lorsque nous nous quittons nous avons la sensation de nous séparer d’un ami cher, en nous souhaitant de nous revoir. Le dernier midi nous déjeunons avec lui et d’autres colocataires de son hostel. Il y a un catalan, un mexicain un peu blasé par son pays et Léa, une franco-mexicaine pleine de calme et de douceur qui a choisi de venir s’installer au Mexique et qui s’occupe à la frontière de Tapachula des réfugiés.
Tant de belles rencontres pour une agréable étape !

Le 2 août nous prenons un bus de nuit pour Tehuantepec pour ensuite continuer sur la côte de l’état de Oaxaca.

  2 comments for “Rencontres à San Cristóbal de las Casas

  1. Anciaux Sarah
    4. septembre 2016 at 4:31

    Très honnorée de la description!!😂😂merci! Où etes vous?nous on part pour la Californie lundi, le grand voyage du Rodriguez😆bonne route!la biz!
    Sarah

    • Elodie & Tobi
      5. septembre 2016 at 14:59

      Nous nous croisons! Nous avons quitté la Californie hier soir après une super semaine. Qu’est-ce que c’est beau!Quelle chance de pouvoir faire cette route avec Rodriguez le paysage de basse Californie depuis l’avion était déjà époustouflant! Bonne route!!

Comments are closed.

Top